“On a longtemps cru que les femmes étaient moins touchées que les hommes par l’a…

“On a longtemps cru que les femmes étaient moins touchées que les hommes par l’autisme. Or des recherches suggèrent qu’elles masquent davantage leurs symptômes. D’où une tendance à être sous-diagnostiquées.” via @PlaneteSante https://t.co/MO7ZhoMWts

Source by La Commission de la santé mentale du Canada